MC.ERISIUM.COM

JOUER

joueurs connectés

BOUTIQUE

Le portail déchaîné #1 : Un nouvel envol il y a 9 mois par Ewilaan



A nos lecteurs, 


Erisium évolue, Erisium grandit, Erisium s’internationalise. La rédaction se modifie également. Certains partent, certains reviennent, certains évoluent. Erisium se transforme. Pour autant, il est nécessaire de restaurer la vérité sur le serveur ! Cette vérité a été trop longtemps bafouée par l’équipe de rédaction, en réalisant ses EriMag contrôlés de toute part par l’administration. Il est temps de rendre la vérité aux joueurs du serveur. 

Aujourd’hui naît le Portail Déchaîné, votre nouveau journal, le seul journal véridique d’Erisium. Les informations y seront sourcées, pistées et même vérifiées. Nous serons entièrement indépendants, aucun lobby ne pourra nous forcer la main, nous obliger à ne pas publier un article. Des publicités seront présentes dans le Portail Déchaîné, dans un seul but, générer des revenus pour la rédaction. Il est temps de prendre notre envol, un nouvel envol vers la vérité, la sincérité et l’authenticité. 

Une fois par mois, le Portail Déchaîné vous présentera gratuitement quatre articles sur l’actualité. Des chroniques apparaîtront peu à peu. Le Portail Déchaîné ne sera que la vérité, la stricte vérité. Pas de surplus, pas de désinformations, pas de manipulations par l’administration. Liberté !




Comment ne pas commencer ce nouvel hebdomadaire en ne parlant pas de la véritable ambiance au sein de l’équipe d’Erisium ? Cachées par l’administration pendant tant d’années, nous avons décidé, nous, rédacteurs courageux, de vous en parler, sans compromis, sans oubli, sans censure. Il faut savoir que l’argent est sujet très tabou, que personne ne veut aborder. 

Certains ont tenté d’en parler et ont été sérieusement sanctionnés : mise à pied, licenciement, rétrogradation, etc. Tout le monde est payé sur Erisium, du simple et minable helper au vénérable administrateur, qui règne depuis son trône, un peu trop imposant à mon goût. Pour certains, il s’agit de simples aides, pour d’autres ce sont de véritables salaires, qui sont parfois difficilement compréhensibles. “Que mon grade serve à payer ces foutus modérateurs incapables, ce serait du n’importe quoi !” nous explique un joueur, sub depuis peu. Toutefois, il ne s’agit que de la simple vérité, tous les staffs sont payés chez Erisium. Les modérateurs reçoivent 1449,3€ brut par mois, pour bannir de pseudos cheaters et passer son temps à vagabonder inutilement sur Teamspeak ! Quand on sait qu’à l’inverse, un rédacteur touche une indemnité de 249,3€ mensuel par mois, alors que ce sont des heures acharnées de travail, voire même des nuits blanches, c’est inadmissible. 

Ce n’est pas pour rien que l’administration s’en cache. Ils veulent certainement passer pour un serveur au bord de la faillite, un serveur dans le rouge. “Ils veulent nous faire peur, nous faire d’une Epicube 2 ! Mais nous n’avons pas peur, nous allons arrêter de payer ces satanés builders inutiles ! En plus, ils savent à peine poser trois blocs.” s’insurge un syndicaliste à notre micro (oui, on a les moyens). Les admins ne souhaitent pas communiquer à ce sujet, mais à l’inverse, ils se pavanent sans cesse avec leurs outils de dernière génération ! Quand on sait que les rédacteurs écrivent au minitel  et que certains joueurs sont encore sous Linux, faute de moyen, c’est ahurissant. Les richesses doivent être correctement réparties ! Pourquoi ne pas rendre de l’argent aux joueurs ? Pourquoi ne pas faire de plus grosses réductions ? -140% de réduction, aucun joueur ne sera contre. 

L’argent ne doit plus être un tabou sur Erisium. Le staff pourrait par exemple réaliser des déclarations de revenus et de patrimoine. Les joueurs doivent savoir par qui est géré le serveur, à qui ils donnent de l’argent ! Le changement, c’est maintenant ! 




Comme vous l’avez sûrement remarqué, certains membres du staff apparaissent et disparaissent comme par magie. Selon certaines sources et certains communiqués, d’anciens membres de l’équipe d’Erisium “quittent” le staff parfois à cause d’un “mauvais comportement”, d’une “baisse de motivation” ou encore à cause de “raisons personnelles”. Mais, et si ces excuses n’étaient qu’une couverture pour quelque chose de plus sombre ? C’est ce que nous avons cherché à démontrer. Après plusieurs mois d’enquête, nous avons découvert l’horrible et triste vérité derrière toute cette mascarade.  

Les critères de sélection présentés pour rejoindre le staff ne servent en fait qu’à déceler les plus compétents, mais surtout les plus faibles et les plus manipulables. Cette manipulation se renforce lors de l’entretien oral, les responsables ou plutôt les tyrans martèlent de questions le petit nouveau et le flattent dans le but de lui faire croire qu’il mérite sa place, mais aussi et surtout dans l’optique de le fragiliser. Désemparé face à toutes ces questions, il accepte définitivement le poste et le drame commence. Encore tiraillé entre les compliments et la tonne de questions qui lui ont fait perdre pied, il se laisse embarquer dans une pièce sans lumière, meublée uniquement d’un bureau et d’un lit. Il est alors forcé de travailler jour et nuit pour un mince salaire, privé de liberté. Lorsqu’il n’est plus apte à travailler, il est remplacé et son départ est orchestré, camouflé derrière de simples justifications. 

Ne vous faites plus tromper, Erisium vous vend de l’or, mais vous n’aurez que des larmes et du sang. 


Votre journal revient après une courte page de publicité…




• Vous souhaitez soutenir une rédaction moderne et talentueuse ? Faites un don de 1000€ à celle d’Erisium !

• Vous en avez marre des tricheurs et vous souhaitez avoir un modérateur privé ? Envoyez modaux au 02 34 34 (56,27€ par message)




À l’heure actuelle, certains grands spécialistes parlent de crise politique, de crise de la démocratie participative, voire même de crise économique. Mais pendant ce temps, certains n’en profitent-ils pas pour faire un retour dans le passé ? C’est ce que vous, braves joueurs, constatez de jour en jour. Erisium devient peu à peu une monarchie.

Après avoir bravé les périples sans fin de la démocratie, l’administration tente peu à peu d’instaurer un régime monarchique, non pas de force, mais par une véritable propagande ! Elle tente de nous habituer à ce changement, avant de le faire en douceur : le Target Royal en est un véritable outil. Le roi est un acteur central du jeu. Pensez-vous que c’est anodin ? Absolument pas. C’est choix mûrement réfléchi, pour nous faire accepter la présence de rois et de reines dans nos sociétés.

En Target Royal, la figure du roi est omniprésente. L’administration aurait même hésité à changer les skins des joueurs, pour les vêtir de couleurs monarchiques. Certains commencent à investir dans des couronnes et même des sceptres. D’après nos sources, les plus sûres évidemment, l’administration aurait même tenté de forcer Tymothi à planter des fleurs de lys sur les hubs ! 




L’équipe de modération d’Erisium est régulièrement incapable de répondre à vos interrogations, vous en avez sans doute fait l’expérience. Une enquête fut récemment ouverte afin d’élucider les mystères de ces incompétences répétées. 

Imaginez l'ébahissement de nos détectives lorsqu’ils découvrirent que les modérateurs n’étaient autres que des automates programmés par des algorithmes. « Un entrepôt souterrain dissimulé au sein du Lobby principal se compose de centaines de machines à modérer, constamment remplacées et dont les répliques sont élaborées à l’avance ! », déclare un des enquêteurs. Tout s'éclaircit ! Ces inhumaines et indécentes méthodes légitiment les retards de traitement des réclamations, les réponses erronées aux questions, mais également les sanctions injustifiées. « C’était une évidence, n’aviez-vous jamais remarqué la façon suspecte dont ils se déplacent ? », indique un joueur anonyme. 

Vous l’aurez compris, face à ces faux mortels, il vous faut adopter une syntaxe élémentaire afin d’espérer obtenir une information exacte. Selon nos informaticiens, l’exemple ci-dessous illustre la formulation optimale :  « Comen on devi1 vi-aie-pi ? ».




Ce premier numéro du Portail Déchaîné est le symbole d’une nouvelle aventure, d’une nouvelle page dans l’histoire de la rédaction. Désormais, nous serons à votre écoute, en toute sincérité, avec une honnêteté sans faille. Notre équipe de rédacteurs authentiques vous donne rendez-vous le 15 mai, pour un nouveau numéro du Portail Déchaîné ! À bientôt.


Rédigé par des rédacteurs grévistes
Corrigé sous la torture
Design par  Tymothi

Profil

Ewilaan

Responsable Rédaction