MC.ERISIUM.COM

JOUER

joueurs connectés

BOUTIQUE

Immersion au sein de la rédaction il y a 2 mois par Ewilaan

Temps de lecture : 2min30



Situé au détour d’une ruelle méconnue d’Erisium, l’immeuble de la rédaction est au premier abord — et seulement — assez imposant. Je suis accueilli par le fidèle Bersiak, chef rédaction. On dit, dans les tréfonds d’Erisium, qu’il serait «manipulateur» et parfois, «tyrannique». Quoi qu’il en dise, le jeune homme aux allures de vieillard grincheux, nous a autorisé à visiter et observer la rédaction durant une journée (et pas une de plus !), un moment rare et presque intime dit-on. Reportage en terre inconnue, avec bien évidemment, un casque «press» et un gilet pare-balles.


La rédaction est une des équipes les plus méconnues du serveur… le doute, le mystère et la méfiance rôdent autour de ce petit groupe si restreint. Peu de joueurs savent qui la composent, certains connaissent vaguement son semblant d’utilité, d’autres connaissent surtout son manque de productivité croissant. Tout le monde connaît au minimum un modérateur, tout le monde connaît au moins un builder, mais personne ne connaît les rédacteurs. «Il s’agit d’un petit groupe, à l’écart de la société, presque caché. Vous devrez faire preuve de discrétion et d’objectivité.» me dit un agent de sécurité, dès mon arrivée. Les visiteurs sont mis à l’aise dès le pas-de-porte. Bersiak m’accueille, l’excursion peut débuter.


«La rédaction compte pas moins de six membres, répartis sur deux étages. Ceux-ci travaillent d’arrache-pieds, chaque jour, chaque heure, pour rédiger de multiples articles.» nous explique Bersiak. La rédaction accueille des rédacteurs mais aussi des correcteurs. «Le français, c’est important, voyez-vous.» Sur son rôle, le chef rédaction reste pensif, et ne souhaite rien dévoiler. «Je ne suis que chef rédaction… ces rumeurs de tyrannie, de manipulation, sont fausses. Mes rédacteurs ne travaillent que soixante heures par semaine, c’est tout.» ; «Je n’écoute pas les rumeurs, ce n’est que de la poudre de perlinpin !» nous répond ce dernier. «Nos rédacteurs sont tous talentueux. Ils travaillent sagement et prodigieusement.» Le suspense restera donc l'élément principal.



Les cinq bureaux —  ceux des rédacteurs — s’étendent dans un large open-space, fidèle à la start-up nation que souhaite représenter Erisium. Sur les bureaux, de multiples paquets de documents, d’enquêtes, et autres tergiversations. Chaque rédacteur a son propre ordinateur, lui permettant d’être plus productif. La salle de rédaction est dotée de musiques, et de quelques machines à café. Les rédacteurs baignent dans la verdure, leur permettant d’être au plus près de la nature. «Notre cadre de travail nous permet d’être plus calme, plus zen, relaxé. Il est facile de travailler.» nous explique ewone. Au fond de la pièce, j’aperçois une pièce vitrée — la seule —. «C’est le bureau du tyrannique chef de rédaction !» nous murmure un rédacteur, voulant garder l’anonymat. On distingue, au loin, des piles, des montagnes même, de pièces, probablement des coins. L’agent de sécurité, qui nous voit fixer longuement le bureau, nous incite à changer de sujet…


La rédaction est ainsi composée de cinq rédacteurs, et accessoirement un correcteur. Des rumeurs courent sur son utilité… inexistante, et sur sa mise à pied prochaine, aussi. «Chaque jour, nous travaillons d’arrache-pieds pour produire des articles. Nous y travaillons jour et nuit !» nous explique LostHarrow. Pendant que ce dernier continue de me présenter les locaux, j’observe le calme qui règne dans la pièce. Ewone est en plein sommeil sur son bureau, Voluptal fait un UHC avec une concentration profonde tandis qu’Ewilaan semble lire un livre… Quelques secondes après, la salle se réveille, constatant mon arrivée. Certains se mettent à écrire, d’autres échangent, la salle reprend étonnement vie ! Au fond, Bersiak semble contrôler l’impression des journaux quotidiens. Voluptal tente, évidemment, de se défendre. «Je ne me détends pas, j’étudie l’UHC pour un futur article !», avec un air très... peu persuasif. L’équipe de rédaction semble donc être un groupe très motivé, et très acharné.


Juste à côté, je découvre une pièce qui avait l’air si petite, mais qui finalement est monstrueusement grande : la salle de correction. De nombreuses personnes y travaillent, majoritairement de simples inconnus, et ce sous la direction de Kurqno, helper et chef correction à temps partiel. «Ils ont l’air heureux, vous ne trouvez pas ?» tout en regardant les employés, qui ont l’air si fatigués et épuisés. La rédaction emploierait donc des personnes, et ce dans des conditions misérables... Je n’ai pas le temps de poser une question de plus que Bersiak arrive en courant, avec une mine de vouloir nous faire disparaître. Aurais-je découvert un secret bien caché ?


Rédigé par Ewilaan
Corrigé par Kurqno & XenKami
Design par obeyeur




Profil

Ewilaan

Rédacteur