MC.ERISIUM.COM

JOUER

joueurs connectés

BOUTIQUE

Carnet de voyage #2 il y a 2 mois par Ewilaan

Temps de lecture : 2min30


Pour lire le premier épisode de carnet de voyage...


Carnet de voyage, 6 juillet

            Comment pourrais-je oublier mon expédition sur les traces du LuckyBlock, ce jeu si méconnu, si oublié ? Elle m’avait laissé sans voix, avec un sentiment d’incompréhension, de tristesse, de mépris à l'égard de la génération actuelle. Pourquoi avoir supprimé, oublié, déserté ce si beau jeu, cette si belle création ? D’après mes misérables recherches, peu fructueuses, j’ai trouvé que ce jeu était même sur UHCGames ! Mes grands-parents m’en ont parlé comme l’ancêtre d’Erisium… 




Je vais y arriver. Je ne peux pas m’arrêter ici. Pas après tant d’efforts. Dix jours que je tente de rejoindre l’ancien monde, l’ancien serveur. Autour de moi, la lande est rase, vide de sens, vide de puissance, vide de connaissance. Une légère brise m’effleure les épaules, me rappelant qu’il est encore tôt. Il n’est en effet que cinq heures et il ne fait pas très chaud dans ces terres… 

Après avoir rejoint les vestiges du LuckyBlock, j’ai décidé de retourner sur les terres oubliées de Minecraft. En partant, je n’avais aucune idée de mon but et je n’en ai toujours pas. A quoi bon avoir un objectif ? Je ne suis redevable de personne, personne ne m’attend, personne ne m’attendra. Toutefois, le bibliothécaire m’avait parlé d’un ancien serveur… 

Le vieillard m’avait présenté un ouvrage du siècle dernier, qui énumérait toutes les îles de Minecraft — chaque île représentant un serveur, certains toujours vivants, d’autres morts depuis bien longtemps. J’ai repéré plusieurs îles, plusieurs directions. J’ai attrapé quelques affaires et j’ai embarqué sur ma vieille embarcation. 

Et me voilà, ici, sur une île, dont le nom m’est inconnu. J’avance. Je marche, en espérant apercevoir quelques choses. Une lumière. Un bâtiment. Un individu ? Je suis certainement optimiste. Au détour d’un rocher, après avoir écarté des branchages, j’entends quelques bruits. Il s’agit d’un troupeau de moutons, seul, au milieu de cette lande rase.

Je continue d’avancer, et après une maudite heure de marche, j’arrive enfin dans une plaine, avec de larges arbres, et quelques animaux. J’aperçois un troupeau de vaches, et quelques cochons. Mais la nuit commence à tomber, je décide de construire un campement de fortune. J’ai pensé à emporter un briquet, des couvertures et un peu de pain. Je décide de faire un feu avec des brindilles. Epuisé, après avoir grignoté, je m’endors rapidement, couché entre deux arbres, protégé par mon petit feu de camp. 




            Le lendemain, je repars rapidement vers de nouvelles contrées, à la recherche du temps perdu comme disait un vieil homme… Le paysage change peu à peu, prend de nouvelles couleurs, devient joyeux et accueillant. Mais toujours rien. Toujours rien au loin. Mais où vais-je ? Mais où vas-tu ? Suis-je vraiment capable de faire revenir l’ancien temps ? Je ne sais même pas si cela est utile… Malgré tout, je continue d’avancer, en observant les environs, sans même me préoccuper de ce que j’ai devant moi. 

Je sens le vide sous mes pieds. Je sens mon âme partir peu à peu. Je regarde autour de moi, des pierres, du granit, de la lave. Je suis tombé bêtement dans une crevasse. Mon voyage s’arrête ici.


Rédigé par Ewilaan
Corrigé par LostHarrow

Design par Tymothi


Profil

Ewilaan

Rédacteur